L’ÉQUIPE

Comme beaucoup de jeunes aujourd’hui, lorsqu’on avait 18 ou 20 ans, on s’interrogeait sur le sens (ou le non-sens) que prenait le monde. Malgré l’envie de faire quelque chose pour améliorer la situation, on s’est trop souvent senti·e·s impuissant·e·s face à l’ampleur de la tâche.

C’est en agissant pour changer les choses, à notre échelle, qu’on a re-trouvé de l’énergie et le sentiment de faire quelque chose qui a du sens et de l’impact.

Aujourd’hui, on s’engage pour construire l’école dont nous rêvions.

LES GENTILS ORGANISATEURS

Leur mission

Vous accompagner au quotidien pour s’assurer que vous allez bien, que vous avez ce dont vous avez besoin.

Ils sont également chargés de vous accompagner dans les actions que vous choisissez de mener (sessions « la promo en action »).

Ils coordonnent l’équipe, l’organisation des modules et les intervenant·e·s.

Simon Chabasse

« J’ai longtemps erré dans le milieu universitaire en espérant y trouver les moyens de changer le monde. Non seulement j’avais l’impression d’être réduit à une posture passive, mais en plus je n’y ai jamais trouvé ma place. C’est grâce à des rencontres que j’ai commencé à vraiment agir, et surtout grâce à ma découverte de l’éducation populaire. J’y vois là un moyen de devenir acteur du monde qui nous entoure. Aujourd’hui, ça me plaît de transmettre ces outils pour qu’on retrouve collectivement une prise sur le monde. »

Diplômé d’un master en management du développement durable et des politiques environnementales et d’une licence en sociologie, sciences sociales et économiques.

Baptiste Brochard

« J’ai 20 ans, et dans ma scolarité je me suis senti bridé et j’avais l’impression qu’on voulait me faire entrer dans un moule alors que j’avais une tonne d’énergie pour faire réellement des choses. Aujourd’hui, j’ai trouvé des collectifs qui veulent changer le monde et dans lesquels je me sens acteur. J’ai envie que ce soit à la portée de chaque personne, c’est pour ça que je fais partie de l’équipe de l’INÉA ! « 

Responsables des sessions :
« Dans quel sens le monde change-t-il ? »

Clément Barailla

 » Ce qui m’a poussé à m’engager dans cette aventure, c’est l’envie de construire un espace qui aide ceux qui ont envie d’agir, de porter des projets, de mettre du sens dans leur action. Ça a vraiment été le point de départ. « 

Damien Bastian

« Je n’ai jamais su quoi faire comme études, ni dans la vie. Toute ma scolarité, je ne savais pas trop pourquoi j’étais là. J’ai trouvé du sens en m’engageant politiquement, notamment en étant confronté au mouvement social autour de la loi Travail en 2016 et à Nuit Debout. Ça m’a appelé à réfléchir, à me questionner, ce que je n’avais pas vraiment fait pendant mes études.
Aujourd’hui j’aimerais partager ce goût de la critique, le fait de prendre du recul sur les événements et sur le monde pour avoir ensuite envie d’y prendre part et de le façonner. « 

Diplômé d’un master en science politique de l’Europe, université de Nantes.

Responsables des sessions :
« Quelles sont les différentes stratégies d’action ? »

Margot Medkour

« Pour mes études, j’ai fait ce qu’on m’a dit de faire en espérant avoir le plus de choix possibles à l’arrivée. Résultat, je n’étais pas beaucoup plus avancée. C’est quand j’ai commencé à m’engager politiquement que j’ai entraperçu ce que je voulais vraiment faire. Alors j’ai tout arrêté pour créer mes propres aventures collectives avec les personnes qui partageaient les mêmes aspirations. Aujourd’hui, ma conviction est que c’est dans l’action qu’on trouve du sens. Les théories qui veulent changer le monde négligent cet aspect. On voit bien l’horizon, mais il y a un immense décalage entre cet horizon et la manière d’y arriver concrètement, alors que c’est une question aussi stimulante que le reste de l’analyse ! On agit parce qu’on y trouve du sens, et en retour, l’action provoque du sens, on comprend en faisant, on voit mieux l’horizon à mesure qu’on avance. « 

Diplômée d’un master en science politique de l’Europe, université de Nantes et d’un master en management d’Audencia.

Facilitatrice au sein de l’association La panoplie agile auprès d’associations, collectivités territoriales et entreprises.

Responsables des sessions :
« Apprendre pour agir »

Fanny Maillet

« J’ai plutôt réussi dans les études, mais ça été des années de souffrance et de douleur, parce que je me sentais décalée, j’avais l’impression que ce que j’étudiais était fictif et trop générique. J’aurais aimé vivre quelque chose de moins impersonnel. À l’INÉA, je veux faire l’inverse : apporter des contenus pratiques qu’on utilise tout de suite, faire un accompagnement personnalisé et ouvrir certains savoir-faire et savoirs qui sont aujourd’hui exclusivement dans certaines écoles. « 

Diplômée d’une licence en communication événementielle et relation presse, d’un master 1 en gestion de projet marketing, commercial et digital et d’un master 2 manager d’entreprise ou de centre de profit.

Nicolas Chenuet

« Je parle 5 langues (anglais, espagnol, chinois, japonais et français) et j’ai vécu 10 ans à l’étranger, au Japon, à Taïwan, en Chine et en Espagne. Cette partie de ma vie m’a permis de décentrer mon regard, de ne plus avoir un point de vue franco- et européo-centré. Ce sont des choses que j’aimerais partager. J’ai enseigné le français dans des universités à l’étranger, puis les lettres et l’histoire dans le secondaire en France. J’ai quitté l’éducation nationale parce que je ne voulais plus alimenter un système scolaire qui reproduisait les mêmes inégalités sociales. À l’INÉA, j’espère contribuer à offrir une formation qui ait du sens, qui soit non excluante et qui offre un cadre dans lequel on ait envie d’apprendre. « 

Diplômé d’un master en linguistique et d’une maîtrise de géographie.

Le prochain rendez-vous en ligne pour en savoir + et rencontrer l’équipe le 22 janvier à 18h30,
Cliquez ici : urlz.fr/eL2C

CHANGER D’ORIENTATION

CHANGER SA VIE

CHANGER LE MONDE